LE GROUPE

Un goût de blue ridge mountain bien d’ici 

Jean Mo

BASSE
VOCAL

Benoît

GUITARE
VOCAL

Erick

BANJO
VOCAL

Bernard

MANDOLINE
VOCAL

À propos de Jean Maurice LASSOUQUE (Jean Mo)

Les racines du blues

Dès son adolescence, Jean Maurice LASSOUQUE, alias « Jean Mo », est captivé par le blues, un genre qui l’influence profondément. Sa fascination pour le son de la basse, qu’il considère comme essentiel dans ce style de musique, le guide dans son parcours musical unique.

Un voyage musical

Jean Mo navigue entre divers groupes, interprétant des standards du blues et du rock. Cette période d’exploration musicale est marquée par sa rencontre avec le regretté Louis Moore, un guitariste et chanteur de country admirateur de Garth Brooks, Alan Jackson, et Hank Williams. Ensemble, ils fondent Gas Oil, une formation qui connaîtra un succès retentissant avec l’album « Country Cater », les établissant rapidement parmi les éminences de la country française.

Une décennie de country

Au cours de dix années d’aventures, Jean Maurice et Gas Oil se produisent dans tous les festivals country de France, aux côtés de Claude Mazoyer à la guitare et Laurent Aigon à la batterie. C’est au cours de cette épopée musicale que Jean Maurice croise le chemin de Benoit et Erick de Blue Quitach, un groupe phare du bluegrass en France.

L’attrait du bluegrass

Séduit par leur son purement acoustique, Jean Maurice se joint à ces deux virtuoses, admirant leur maîtrise instrumentale et vocale. La présence de Bernard à la mandoline et le dynamisme nouveau qu’il apporte au groupe enrichissent son expérience musicale, renouvelant son appréciation pour la richesse et la complexité du bluegrass.

Conclusion

Aujourd’hui, Jean Maurice « Jean Mo » LASSOUQUE célèbre l’évolution de sa carrière musicale et le fructueux mélange de genres qui caractérise son parcours. Son histoire est celle d’une passion inébranlable pour la musique, du blues au bluegrass, marquée par des collaborations inspirantes et des performances remarquables.

À propos de Benoît ROBBE

Les débuts d’une passion musicale

Benoît ROBBE a été immergé dans la musique dès son plus jeune âge, entouré d’une famille de mélomanes actifs dans la chorale locale sous la direction de son oncle et inspiré par l’héritage musical de son grand-père, le pianiste Romain Berrodier. Cette ambiance familiale l’a naturellement conduit à échanger la croix de bois de la chorale contre un médiator, marquant le début de sa quête musicale.

Influences et découvertes

Guidé par son frère aîné Christian, Benoît découvre l’album « Will the Circle be Unbroken » de Doc Watson, une révélation qui le pousse à explorer en profondeur les racines de la musique américaine. Sa passion pour le flat picking le conduit à apprendre auprès des maîtres du genre en France, tels que Christian Seguret, François Vola, et Thierry Massoubre.

Un parcours musical éclectique

Installé près d’Uzès, Benoît multiplie les expériences musicales, formant le groupe TNT avec le contrebassiste Mike Fairbarn, puis rejoignant les Scallywags aux côtés de François Leerdam et Marc Cornelissen. Sa collaboration avec l’accordéoniste Marilou Emerial, et sa rencontre avec les musiciens canadiens Jenny Whiteley et Joey Wright, enrichissent son univers musical d’amitiés durables et de concerts mémorables.

Blue Quitach et l’enseignement

Dans les années 90, Benoît s’associe à Erick dans Blue Quitach, apportant au groupe une nouvelle dimension avec des reprises de chansons françaises adaptées au style Bluegrass. Parallèlement, il poursuit des études musicales approfondies à Montpellier et se consacre à l’enseignement de la guitare et d’autres instruments à cordes dans les écoles de musique du Gard rhodanien.

Une palette musicale diversifiée

Passionné par la musique irlandaise, le gospel, le jazz, le classique et les musiques actuelles, Benoît continue d’enrichir son répertoire. Multi-instrumentiste, il trouve dans sa famille ses premiers fans, ses enfants partageant sa passion pour la guitare et le chant.

Engagement et enthousiasme

Participant avec enthousiasme au dynamisme renouvelé de Blue Quitach, Benoît ROBBE partage sa passion pour la musique à travers ses performances, ses enseignements et sa vie quotidienne, incarnant pleinement l’esprit du groupe.

À propos d’Erick MILLET

Les premiers accords

La découverte du bluegrass et du banjo américain à cinq cordes par Erick MILLET s’est faite au son des mélodies de Marcel Dadi, Jean Marie Redon, et Bill Keith. Ce fut le début d’un voyage musical qui l’a profondément marqué et orienté vers des horizons sonores inexplorés.

Un professionnel du spectacle

Grâce à sa carrière dans le spectacle, Erick a eu l’opportunité d’organiser de nombreux concerts, côtoyant des légendes telles qu’Eddie Adcock & Talk of the Town, Peter Rowan, et le Shady Grove Band. Ces rencontres ont enrichi son expérience et offert à Blue Quitach l’honneur d’assurer les premières parties de ces grands noms.

Un voyage à travers le bluegrass

Depuis les débuts de Blue Quitach, Erick s’est immergé dans tous les styles de banjo, d’Earl Scruggs à Béla Fleck, trouvant de l’inspiration chez des virtuoses comme Sammy Shelor et J.D. Crowe. Sa passion pour la musique se traduit également par sa collection impressionnante d’instruments, dont un banjo Ibanez Grand Artist, un Gibson Bowtie de 1959, et ses préférés : un Rich & Taylor modèle Sonny Osborne et un Gibson Earl Scruggs signature de 1985.

Au-delà de la musique

Musicien accompli, Erick est également un karatéka dévoué (ceinture noire 5ème Dan) et un peintre de marines reconnu. Ces disciplines, tout comme la musique, sont devenues son métier, lui assurant un quotidien riche et varié.

Passion et enseignement

Le bluegrass reste sa grande passion, à laquelle il consacre une grande partie de son temps, tant dans la pratique que dans l’enseignement. Erick partage son amour pour cette musique, enrichissant la scène musicale française de son talent et de sa passion.

A propos de  Bernard Minari

L’aventure musicale de Bernard MINARI dans le monde du bluegrass débute à la fin des années soixante-dix, lorsqu’il assiste à un concert mémorable de Marcel Dadi à Toulouse. Touché par la performance de « bluegrass long distance » en première partie, Bernard et ses amis sortent de ce concert avec une détermination : créer leur propre groupe bluegrass.

Anouman : L’Influence du Dawg

Dans les années qui suivent, Bernard explore diverses formations musicales, avec une mention spéciale pour « Anouman », une formation profondément inspirée par David Grisman et son style unique de dawg, fusionnant bluegrass et jazz. Cette période culmine lorsque Anouman assure la première partie de Grisman en 1984, marquant une étape clé dans son parcours.

Diversité Mandolinistique et Inspirations

Bernard s’investit dans l’apprentissage et la maîtrise de tous les styles de mandoline, qu’ils soient classiques, sud-américains, jazz ou irlandais. Il trouve ses principales inspirations chez des maîtres comme David Grisman et Sam Bush, des icônes du Newgrass.

Collaborations et Enseignement

Avec Daniel Portales, un ami d’enfance, il forme le « Mando duo », explorant la mandoline dans un esprit de grande complicité, visible à travers plusieurs enregistrements et concerts. Sur invitation du banjoiste Gilles Rézard, Bernard partage également son expertise en mandoline lors des stages d’été « bluegrass nature », gagnant l’admiration de ses élèves.

L’Ère New Blue Quitach

En 2019, répondant à l’appel d’Erick, Bernard rejoint Blue Quitach, succédant à Claude Jamot. Son arrivée injecte une nouvelle énergie dans le groupe grâce à ses compositions et son expérience. Sous son influence, le groupe se rebaptise New Blue Quitach, marquant un nouveau chapitre dans leur histoire.

Partage et Complicité

Bernard vit avec enthousiasme son rôle dans New Blue Quitach, partageant la scène avec des musiciens dont la complicité transparaît jusqu’au public. Cette harmonie collective est un témoignage vivant de l’esprit du bluegrass, célébré par Bernard et ses compagnons de scène.

À propos de Jean-Paul JAMOT

Introduction

Jean-Paul JAMOT est un artiste complet : auteur, compositeur, arrangeur, bassiste, guitariste, et chanteur. Sa passion pour la musique l’a mené à un parcours professionnel riche et diversifié, explorant de nombreux genres et collaborant avec des artistes de renom.

Parcours

Dès ses débuts, Jean-Paul s’est immergé dans le milieu musical parisien, où il a développé une expertise en variétés françaises et en jazz, notamment en jouant en big band aux côtés de figures telles que Nicole Croisille et Agnés Jaoui. Sa polyvalence l’a également amené à exceller dans des groupes de rock et à explorer d’autres horizons musicaux.

Collaborations

Une série de collaborations fructueuses avec l’accordéoniste Ludovic Beier a marqué un tournant dans sa carrière, l’invitant à composer et enregistrer des musiques pour l’illustration sonore (Kosinus, Universall), ainsi qu’à participer à des projets avec des artistes tels qu’Angelo Debarre, Guy Marchand, et Robben Ford.

Nouvelle Scène et Passions

Récemment installé dans la région de Nîmes, Jean-Paul poursuit sa quête créative en produisant des chansons et en s’immergeant dans le monde du bluegrass, une passion naissante qui l’a conduit à rejoindre le « Bluegrass Signal Band » et le New Blue Quitach, assurant le remplacement de Jean-Mo pendant sa période de convalescence.

Conclusion

Artiste éclectique et musicien dévoué, Jean-Paul JAMOT continue de laisser une empreinte indélébile sur chaque projet et scène qu’il touche, réunissant son amour pour la musique et son talent exceptionnel pour captiver son public.

© NewBlueQuitach 2024